Parasites et dangers

Tiques

Les tiques sont des parasites mesurant quelques millimètres, qui appartiennent aux arachnides et sont présentes dans le monde entier. Elles vivent dans les espaces verts, par exemple dans la forêt, dans les prairies ou dans les pelouses des jardins de ville. Elles préfèrent s’installer dans l’herbe, les buissons ou les sous-bois et y attendent des hôtes appropriés pour les piquer et se nourrir de leur sang. Les chiens, entre autres, sont donc constamment exposés au risque d’infestation par les tiques et aux maladies qu’elles transmettent.

Saviez-vous que les tiques peuvent transmettre diverses maladies?

Une piqûre de tique peut être douloureuse, mais ce n’est pas nécessairement le principal problème de votre chien. En effet, la piqûre d’une tique peut transmettre à l’homme et à l’animal des agents pathogènes parfois mortels, dont vous devez vous protéger et protéger votre animal. Alors que l’apparition de ces “maladies à tiques” était limitée aux pays méditerranéens il y a quelques années, elles sont, aujourd’hui, notamment en raison du réchauffement climatique et de la mondialisation, également présentes en Suisse et peuvent s’avérer mortelles pour les animaux et les humains en l’absence de traitement. Au total, un grand nombre de tiques en Suisse sont infectées par des agents pathogènes transmissibles. Vous devez donc protéger votre chien des tiques à tout moment.

En savoir plus

Apprenez-en davantage sur la corrélation entre les changements climatiques et les effets sur la santé de nos animaux de compagnie. (En allemand)
www.protectourfuturetoo.com

Anaplasmose

Agent pathogène

Anaplasma phagocytophilum

Vecteur

Tique du mouton (Ixodes ricinus)

Temps de transmission

24-28 heures

Période d’incubation

4 à 11 jours

Maladie

Lors d’une infection aiguë, le virus endommage les globules blancs, ce qui peut entraîner des dommages secondaires massifs. La maladie se caractérise par des épisodes d’activité récurrents, qui s’accompagnent de fièvre et d’un mauvais état général. Chez certains chiens, le système immunitaire est capable d’éliminer complètement les agents pathogènes transmis par la tique du mouton (Ixodes ricinus). Cependant, l’agent pathogène redevient généralement actif lorsque le système immunitaire est affaibli (par exemple par le froid, le stress ou d’autres maladies infectieuses). L’anaplasmose canine a été observée dans le passé principalement en Suisse (elle est donc surnommée “ehrlichiose suisse”).

Signes cliniques

Les animaux malades présentent une fièvre élevée d’apparition soudaine, deviennent apathiques et cessent de s’alimenter. Des saignements ponctuels et des saignements de nez sont également fréquents, et une apathie et une perte d’appétit peuvent survenir. Des vomissements et des diarrhées, ainsi que des troubles du système nerveux central peuvent également se produire. Le manque de mobilité ou la boiterie peuvent être attribués à l’inflammation des articulations et aux douleurs associées. Les organes internes tels que le foie, la rate et les reins, ainsi que les yeux, peuvent également être touchés. La cécité des animaux est possible.

Prévention

Comme il n’existe pas de vaccin pour se protéger contre l’infection, la transmission de l’agent pathogène doit être empêchée par une protection efficace contre les tiques. Le collier de protection Scalibor®, qui a un effet à la fois répulsif et létal sur les tiques, est très bien adapté.

Babésiose

Agent pathogène

Babesia canis

Vecteur

Dermacentor reticulatus
Tique brune du chien (Rhipicephalus sanguineus)

Temps de transmission

48 – 72 heures

Période d’incubation

5 – 7 jours (jusqu’à 3 semaines possibles)

Maladie

La babésiose est une maladie potentiellement mortelle pour les chiens, dans laquelle les globules rouges sont attaqués et détruits par la babésie. Ce phénomène est similaire à celui du paludisme chez l’homme, c’est pourquoi la maladie est également appelée “paludisme du chien”.

Symptômes cliniques

Les premiers signes de cette maladie sont une forte fièvre (jusqu’à 42 ° C), une forte soif, une perte d’appétit, une lassitude ainsi qu’une altération de l’état général et une perte de poids. Dans l’évolution ultérieure, l’infestation et la destruction des globules rouges entraînent une anémie et une jaunisse avec des urines rouges ou verdâtres. Des saignements peuvent être visibles sur la peau et les muqueuses. Des troubles du mouvement et des crises de type épileptique sont également possibles. Si la babésiose n’est pas traitée à temps, elle est mortelle pour les chiens infectés.

Prévention

Cette maladie étant potentiellement mortelle, les chiens doivent être protégés contre les piqûres de tiques et de l’infection éventuelle qui en découle. Ceci est particulièrement important, car la babésiose s’est répandue en Europe centrale ces dernières années et de plus en plus de chiens en sont atteints. Le collier de protection Scalibor® offre une protection efficace et fiable contre les tiques.

Maladie de Lyme

Agent pathogène

Borrelia burgdorferi sensu lato

Vecteur

Tique du mouton (Ixodes ricinus)

Temps de transmission

24 – 72 heures après la piqûre

Période d’incubation

2 – 5 mois

Maladie

La maladie de Lyme chez le chien est une maladie bactérienne qui est principalement associée à des troubles du mouvement dus à une atteinte articulaire. Elle doit être traitée immédiatement. Les borrélies responsables de la maladie sont transmises au chien par la tique du mouton.

Symptômes cliniques

Chez la plupart des chiens, la maladie de Lyme évolue sans symptômes notables. Cependant, une perte d’appétit, des évanouissements et une forte fièvre peuvent survenir. Il peut y avoir des troubles du mouvement liés à la douleur et des boiteries récurrentes dues à l’inflammation de diverses articulations. Au fur et à mesure que la maladie progresse, des lésions organiques sont également possibles, touchant principalement les reins et le cœur. Des inflammations nerveuses, une hypersensibilité dans la région du dos et des inflammations cutanées peuvent également survenir.

Prévention

La meilleure protection contre la maladie de Lyme est une protection efficace et fiable contre les tiques. Le collier de protection Scalibor® a un effet répulsif et tue les tiques, offrant ainsi une protection efficace.

Ehrlichiose

Agent pathogène

Ehrlichia canis

Vecteur

Tique brune du chien (Rhipicephalus sanguineus)

Temps de transmission

jusqu’à 36 heures

Période d’incubation

7 – 21 jours

Maladie

L’ehrlichiose est une maladie touchant les globules blancs qui, en l’absence de traitement, peut entraîner des lésions organiques irréversibles. Elle est encore considérée comme une maladie du voyage, car la tique brune du chien transmettant la maladie est jusqu’à maintenant principalement présente dans la région méditerranéenne. Cependant, elle peut être importée dans les pays germanophones à la suite de voyages et se multiplier ensuite dans les lieux de vie et les maisons.

Symptômes cliniques

La phase aiguë de la maladie commence par une lassitude prononcée, un refus de s’alimenter, de la fièvre, une perte de poids, une détresse respiratoire et des vomissements. Des saignements peuvent survenir au niveau de la peau et des muqueuses, ainsi que des saignements de nez. Le vétérinaire peut aussi constater un gonflement des ganglions lymphatiques et de la rate, ainsi que des modifications de la formule sanguine. Les chiens atteints d’ehrlichiose chronique sont faibles, apathiques et émaciés. Outre une tendance marquée aux saignements et à la détresse respiratoire, on observe souvent un écoulement oculaire purulent et muqueux et la cornée peut être est opacifiée. En outre, les animaux peuvent devenir aveugles. Sans traitement, d’autres lésions organiques irréversibles peuvent survenir.

Prévention

La protection contre la maladie passe uniquement par une protection efficace contre les tiques. Le collier de protection Scalibor®, qui a un effet à la fois répulsif et létal sur les tiques, est très bien adapté.

TBE (rare)

Agent pathogène

Virus de la méningo-encéphalite verno-estivale

Vecteur

Tique du mouton (Ixodes ricinus)

Temps de transmission

Quelques minutes après la piqûre

Période d’incubation

2 à 3 semaines

Maladie

Cette maladie virale entraîne des symptômes neurologiques et se manifeste principalement chez l’homme, très rarement chez le chien. Les chiens ne semblent être sensibles que si le système immunitaire de l’animal est affaibli au moment de l’infection. Le virus est transmis par la tique du mouton et est maintenant répandu dans de grandes parties de la Suisse. L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) établit régulièrement un aperçu des zones endémiques actuelles ainsi qu’une évaluation des risques (www.bag.ch).

Symptômes cliniques

Chez les animaux sensibles, le virus provoque une maladie grave, qui est généralement mortelle. Après l’infection, de la fièvre, des convulsions, des troubles du mouvement, une paralysie et d’autres signes neurologiques apparaissent. Des changements de comportement peuvent survenir. Les défaillances des nerfs cérébraux entraînent une paralysie des muscles du visage et des muscles des yeux.

Prévention

À la différence de la possibilité de prévention chez l’homme, il n’existe pas de vaccin contre la maladie chez les chiens, c’est pourquoi il est d’autant plus important d’assurer une protection efficace contre les tiques. Le collier de protection Scalibor® est un dispositif adapté.

Hépatozoonose

Agent pathogène

Hepatozoon canis

Transmission

Ingestion ou piqûre de la tique brune du chien (Rhipicephalus sanguineus)

Temps de transmission

L’infection se produit lorsque la tique est avalée.

Période d’incubation

2 à 4 semaines

Maladie

L’hépatozoonose est une maladie qui touche divers organes internes. Selon la gravité de la maladie, les lésions organiques peuvent être létales. La maladie est un problème dans la région méditerranéenne, car elle est transmise par la tique brune du chien qui y est répandue.

Symptômes cliniques

L’agent pathogène se multiplie, entre autres, dans les muscles du chien, provoquant une inflammation et une douleur accompagnée d’une démarche raide et boiteuse. D’autres organes peuvent également être touchés et une inflammation du foie ou une diarrhée sanglante peuvent survenir. Le corps réagit souvent par une fièvre récurrente.

Prévention

Afin de prévenir l’infection du chien par l’agent pathogène, il convient de veiller à une protection efficace contre les tiques, comme c’est le cas avec le collier de protection Scalibor®.

Moustiques

De nombreuses espèces de moustiques vivent à proximité de plans d’eau (lacs, rivières, ruisseaux, zones humides). C’est là qu’elles pondent leurs œufs, desquels éclosent des larves de moustiques qui, après quelques jours ou semaines, se transforment en nymphes, puis en insectes capables de voler. Certaines espèces de moustiques peuvent également passer l’hiver sous nos latitudes dans des endroits frais, humides et protégés comme les caves ou les étables. De nombreuses espèces de moustiques ne sont pas seulement gênantes en raison de leurs piqûres qui démangent, mais peuvent également transmettre des agents pathogènes potentiellement mortels. Outre la mouche des sables (phlébotome), qui transmet la leishmaniose, le moustique commun est également vecteur de maladies contre lesquelles les chiens peuvent être protégés grâce au collier de protection Scalibor®.

Mouches des sables

La mouche des sables (ou le phlébotome, Phlebotomus perniciosus) est un petit moustique de 2,5 à 3 mm de large, poilu, de couleur sable et qui se nourrit de sang. Il ne bourdonne pas et vit au crépuscule ou la nuit. Il est répandu dans tous les pays méditerranéens et en Amérique latine, car il aime les nuits chaudes et l’absence de vent. La mouche des sables se retrouve également sur les plages (mais plutôt dans les zones rurales) ou dans les zones boisées proches des villes, comme les jardins ou les parcs.

La mouche des sables est redoutée, car elle est vectrice de la leishmaniose canine, qui sévit dans les pays méditerranéens, mais qui a également été détectée dans le sud de la Suisse et de l’Allemagne.

Leishmaniose

Agent pathogène

Leishmania infantum

Vecteur

Sandflies (mouche des sables ou phlébotome)

Période d’incubation

1 – 3 mois

Maladie

La leishmaniose est une maladie très grave, souvent mortelle, chez le chien. Elle est transmise par des protozoaires microscopiques qui pénètrent dans le chien suite à une piqûre de phlébotome. Ces parasites unicellulaires (leishmania) infectent le foie, la rate, la moelle osseuse et les ganglions lymphatiques. De nombreux chiens infectés ne présentent aucun symptôme et sont source d’infection, en tant que porteurs sains de la maladie. Ces chiens jouent également un rôle important chez l’homme, car la leishmaniose peut être transmise à l’homme.

Symptômes cliniques

Les premiers symptômes de la maladie apparaissent généralement longtemps après la piqûre, et il est souvent très difficile d’établir immédiatement un lien. Le symptôme le plus courant est la perte de poils, notamment autour des yeux et du museau. Au fur et à mesure que la maladie progresse, le chien perd du poids, et des modifications de la peau, une émaciation, des diarrhées ou un gonflement des ganglions lymphatiques peuvent également apparaître. Le traitement est difficile et long, car le parasite ne peut pas être éliminé de l’organisme. En l’absence de traitement, la maladie est généralement mortelle.

Prévention

Grâce à son effet répulsif, le collier de protection Scalibor® empêche le phlébotome de piquer votre chien et le protège ainsi contre ce moustique et contre la leishmaniose.

Moustiques

Le moustique commun (Culex pipiens pipiens), présent dans le monde entier, n’est pas seulement une nuisance lorsqu’il s’attaque à l’homme, mais il est également dangereux pour les chiens. Les piqûres de ces moustiques provoquent souvent des démangeaisons intenses et peuvent déclencher des allergies. Le moustique peut transmettre le ver du cœur (Dirofilaria immitis).

Dirofilariose

Agent pathogène

Dirofilaria immitis

Vecteur

Moustiques (Culex pipiens pipiens) et autres espèces de moustiques

Période d’incubation

environ 6 mois après la piqûre

Maladie

La dirofilariose (maladie du ver du cœur) est une maladie dangereuse pour les chiens, qui sévit dans les pays du sud mais aussi au Tessin. Elle est causée par le ver du cœur, un ver de 10 à 30 cm de long qui peut être transmis par les moustiques. Après l’infestation, le ver du cœur vit dans le ventricule droit et l’artère pulmonaire du chien. Le traitement du chien infesté est extrêmement difficile.

Signes cliniques

Une infestation de l’artère pulmonaire et du cœur du chien entraîne des troubles fonctionnels du cœur et des poumons. Il en résulte un essoufflement, une toux chronique, une perte de poids, des performances médiocres, de l’anémie et des lésions hépatiques et rénales. La maladie peut être mortelle, surtout si l’insuffisance cardiaque entraîne une insuffisance hépatique ou rénale.

Prévention

Des études ont prouvé l’excellente efficacité du collier de protection Scalibor® contre le moustique commun (Culex pipiens pipiens). Sur une période d’au moins 6 mois, 98 à 100 % de ces moustiques sont repoussés par le collier de protection Scalibor® et ne peuvent pas piquer.

Puces

Les puces sont des insectes sans ailes de quelques millimètres qui se nourrissent du sang du chien et provoquent des démangeaisons persistantes et gênantes. Ils peuvent non seulement causer un problème d’hygiène, mais aussi être dangereux en transmettant dans certains cas des maladies dangereuses à vos amis à quatre pattes. Il vaut mieux prévenir une infestation de puces que de prendre des mesures contre une infestation existante, car la vitesse de reproduction de ces parasites est énorme : la femelle pond 15 à 20 œufs par jour sur la peau et le pelage du chien. Seule une petite partie de la population de puces est constituée de puces adultes vivant sur le chien. Les œufs, les larves et les nymphes, les stades immatures de développement la puce, constituent la plus grande partie et vivent surtout dans les endroits où le chien dort.

Les problèmes associés aux infestations de puces comprennent les démangeaisons, les inflammations cutanées, l’émaciation, l’anémie et les réactions allergiques à la salive des puces. En outre, les puces servent d’hôtes intermédiaires aux ténias. Si les puces ne peuvent pas survivre à l’extérieur en hiver, elles peuvent se reproduire toute l’année dans les lieux de vie chauffés. Il est donc important de se protéger en continu contre ces parasites.

Les animaux infestés se grattent fréquemment, y compris avec leur museau. Dans les zones où la pilosité est moins dense, les parasites (de couleur brune) peuvent également être détectés à l’œil nu en cas de forte infestation. Une autre façon de les détecter est de chercher les débris brunâtres typiques dans le pelage de l’animal. Pour cela, il faut peigner l’animal sur une surface blanche, puis ramasser les débris brunâtres qui sont tombés avec un chiffon blanc humide. S’il s’agit de sang non digéré qui a déjà été excrété lorsque par les puces, des taches de sang apparaîtront sur le tissu.

Les étapes du développement

Les puces se reproduisent très fortement. Les conditions optimales pour une reproduction rapide sont des températures de 20 à 23 °C et une humidité de 50 à 90 %. Les puces se développent en trois étapes. Les larves éclosent des œufs après 1 à 10 jours, elles se nourrissent entre autres des excréments des puces adultes. Les larves sensibles à la lumière muent deux fois, la troisième larve se transforme en nymphe. Après 5 à 9 jours, la puce adulte éclot. La puce éclose se nourrit immédiatement de sang et est sexuellement mature après seulement un jour. Les femelles pondent leurs œufs un jour seulement après accouplement sur l’animal hôte.

Dermatite par allergie aux piqûres de puces

Lorsque les puces piquent, la salive transmise par les puces peut provoquer une réaction allergique chez les chiens. L’allergie peut s’accompagner de démangeaisons extrêmes et d’une inflammation de la peau. La dermatite par allergie aux piqûres de puces est déclenchée par les allergènes présents dans la salive des puces et est donc appelée allergie à la salive des puces. L’allergie à la salive de puce peut se produire non seulement chez les chiens mais aussi chez les humains en réaction à une piqûre.

Symptômes cliniques

L’allergie aux piqûres de puces se manifeste par des rougeurs, une perte de poils, des croûtes et des démangeaisons, qui peuvent entraîner un grattage intense du chien. Le grattage intense entraîne souvent une inflammation purulente de la peau, ce qui complique encore le processus de guérison. Les croûtes dans la zone du dos sont caractéristiques de la dermatite par allergie aux piqûres de puces.

Prévention

Pour prévenir la dermatite par allergie aux piqûres de puces, une infestation par des puces doit être traitée rapidement avec des préparations adaptées et à action rapide.

Ténias (Dipylidium caninum)

Les larves de puces peuvent ingérer des œufs de ténia lorsqu’elles se nourrissent. Ces œufs se transforment en stades infectieux du ténia dans la larve de la puce, puis dans la puce. Si un chien avale une telle puce infectée en se grattant ou en se toilettant, un nouveau ténia s’installe dans l’intestin du chien. Par conséquent, lorsqu’on traite un chien infesté par les puces, il faut également toujours le vermifuger.

Anémie

Les chiots sont particulièrement touchés. L’énorme capacité de reproduction des puces nécessite une forte consommation de sang par les parasites. 200 puces consomment près de 10 % du volume sanguin d’un chiot de 0,5 kg. En peu de temps, le jeune animal souffre d’anémie, qui se manifeste par une pâleur des muqueuses, une faiblesse et de l’épuisement.

Contrôle des puces

Une lutte efficace contre les puces nécessite de traiter à la fois les puces présentes sur l’animal et dans l’environnement. De cette manière, tous les stades de développement des puces sont combattus. Les autres animaux vivant dans le foyer doivent également être traités, même en l’absence de signes d’infestation par les puces. Le collier de protection Scalibor® est idéal pour traiter efficacement une infestation de puces chez le chien.

Vous le saviez déjà?

Les changements climatiques ont également un impact sur la santé de nos animaux. Pour en savoir plus:
www.protectourfuturetoo.com (En allemand)